mercredi 13 décembre 2017

UPUL



Qu'est-ce que ce mot barbare me direz-vous ? Que signifie-t-il ?
Ces quatre lettres sont l'acronyme de : Une Personne Une Langue - certaines personnes diront : Un Parent, Une Langue.

Quand on parle d'éducation bilingue, c'est une approche très utilisée, depuis aussi longtemps que l'on puisse l'imaginer. Cette approche ou stratégie remonte à 1908, quand Maurice Grammont observa son collègue Jules Ronjat, un linguiste français marié à une Allemande. Quand leur fils est né, ils souhaitaient que celui-ci parle chacune des langues de ses parents. Il fut donc décidé que Jules parlerait en français et son épouse en allemand. Cette stratégie s'appelle aussi l'approche Grammont en référence à ce linguiste. Jules avait en effet noté dans un cahier les développements langagiers de son fils.

Cette approche semble facile et attire beaucoup les parents qui pensent qu'elle sera le meilleur moyen pour que leurs enfants deviennent bilingues. Cela permet à chaque personne, à chaque parent d’utiliser sa langue dominante, c’est-à-dire celle qu’il maîtrise le mieux, en général la langue d’origine ou langue maternelle. Il apparait souvent ensuite que l’enfant ne reçoit pas la même quantité dans chaque langue et ne devient alors pas aussi bilingue que ses parents le souhaiteraient. Des recherches, notamment celles d’Annick de Houwer, ont montré que seul un quart des enfants élevés de la sorte ne seront pas bilingues. Il n’est d’ailleurs pas toujours facile pour les parents de conserver cette stratégie surtout quand l’enfant se rend compte que ses parents parlent les deux langues. C’est une stratégie qui, si elle a le mérite de sembler simple, demande de la concentration de la part des parents. Elle devra d’ailleurs être adaptée avec les enfants qui grandissent.
Quels ingrédients pour réussir ?
Être consistent. Il est important d’être consistent quand on parle à son enfant et de toujours lui parler la même langue. Il finira par associer la langue à la personne avec laquelle il parle.
Rencontre-t-on des problèmes ?
Ils arrivent quand vous vous retrouvez dans un groupe et que l’enfant se rend compte que vous savez parler l’autre langue. Il y a aussi le problème de la quantité d’exposition à chaque langue qui ne pourra que rarement être équilibrée.

Que faire alors pour que cela fonctionne ?
S’assurer que parler toujours la même langue tout le temps, que vous soyez seul(e) avec votre enfant, que vous soyez dans le parc, au supermarché ou que vous parliez avec d’autres personnes, n’oubliez pas qu’il n’y a qu’une seule langue pour vous adresser à votre enfant.

Mais cela peut ne pas fonctionner, pas de panique. Il existe mille et autres manières pour que votre enfant devienne bilingue, qu’il soit ou non dans un environnement bilingue.

Nous en reparlerons dans un autre article.

jeudi 16 novembre 2017

Consultante et formatrice en langues / Language Consultant and Instructor



Consultante et formatrice en langues

Vous êtes-vous déjà demandé le métier que je fais ? Eh bien, je suis consultante et formatrice en langues. Qu'est-ce que cela, me direz-vous ?
Mon travail est d'aider et de conseiller les familles dans l'éducation bilingue de leurs enfants. Je vous aide à répondre à ces questions importantes : Comment faire pour faire que nos enfants deviennent bilingues ? Quelles stratégies adoptées ? Que faire pour les soutenir ? À l'école et dans notre entourage, on nous dit que parler autant de langues n'est pas bon pour le développement langagier de nos enfants, est-ce vrai ? Autant de questions que vous pourriez vous poser sur l'éducation et le développement bilingue (2 langues) ou plurilingue (2 langues ou plus) de vos enfants.
J'aide et conseille également les enseignants qui ont des enfants bilingues ou plurilingues dans leur classe afin qu'ils puissent les aider à mieux étudier tout en conservant le bonheur et l'avantage qu'ils ont à parler d'autres langues.
Et enfin, j'aide et conseille toute personne (orthophoniste, médecins, éducateurs, nounous, au-pair, etc.) qui travaille avec des enfants bilingues ou plurilingues.

Je propose des formations, des ateliers, des outils pratiques et généraux, ainsi des séances adaptées et faites sur mesure pour les diverses situations.

Surtout, n'hésitez pas à me contacter (info@jeux2langues.com) si vous aviez une quelconque question ou souhaitez des conseils et/ou de l'aide.

 ________________________


Language Consultant and Instructor

Did you ever wonder what type of job I have? I am a language consultant and instructor. What exactly does it imply?
My job is to help and advice families on the bilingual education of their children. I help you answer those very important questions such as: how can we have our children become bilingual? What type of strategies should we adopt? What should we do to support them? At school and in your environment, you are being told that speaking so many languages is not good for the language development of your children, is it true? So many questions that you may ask yourself concerning the bilingual (2 languages) or plurilingual (2 languages or more) education and development of your children.
I also hep and advice teachers who have bilingual or plurilingual students in their classes, so that they can help them thrive in their studies while being happy in speaking other languages, what an advantage they have!
And finally, I help and advice any person (speech-therapist, doctors, educators, nannies, au-pairs, etc.) who are working with bilingual or plurilingual children.

I give practical and general trainings, workings and tools as well as more focused sessions which are generally tailor-made.


Please, do not hesitate to get in touch with me (info@jeux2langues.com ) if you have any question or are looking for advises and/or help.

mercredi 11 octobre 2017

Quel est l'âge idéal pour apprendre une langue étrangère ?


Découvrez ici mon interview avec le magazine en ligne Laurence Pernoud qui s'intéresse à la parentalité

Here my interview (in French) with the online magazine Laurence Pernoud which is interested in parenting questions.

Mijn interview (in het Frans) voor het online tijdschrift Laurence Pernoud - hier - dit tijdschrift is over ouderschap

jeudi 7 septembre 2017

New Perspectives on Translanguaging and Education



I have just read the book “New Perspectives on Translanguaging and Education”, edited by BethAnne Paulsrud, Jenny Rosén, Boglárka Straszer and Åsa Wedin (Multilingual Matters – Bilingual Education and Bilingualism: 108, 2017). This book is absolutely fascinating and I would highly recommend it to any person who is working with bilingual children whether in a crèche, a primary school, a secondary school or any other educational groups and/or associations welcoming bilinguals. It gives a new light on translanguaging with examples from the English-speaking world and Scandinavian countries mostly. Those can be applied anywhere.

Divided in 13 chapters, plus an epilogue, this book explains the advantages of learning and teaching using translanguaging, mostly in local situations where the monolingual model is very important. Each chapter, written by various lecturer, researchers and university Professors, looks deeply into the experiences of different level of education, different systems and different countries. We get a really in-depth view of how translanguaging can work to help the learners use all their language abilities. It is quite interesting to see how language and languaging are being described and use. Languaging being the ability to use all the manner you have to express yourself, whereas languages are seen as different tools, as a resource to language yourself. 
Translanguaging is seen as a new way to challenge the monolingual educational systems. For example, Jenny Rosén looks at translanguaging in the Swedish education policy where, even if the country is having a minority speaking Sami, the Swedish language is still prominent in the curriculum and teachers are like soldiers following the “orders” they are given. In another chapter, Latisha Mary and Andrea S. Young are studying how translanguaging helps the young migrant or bilingual children to enter pre-school in monolingual country. Children feels then safe. Translanguaging creates a social space for those children to feel confident. The teacher is then acknowledging the children’s linguistic knowledge and skills. It is contrary to immersion. 
Many teachers do not have training on how to support children who speak other languages and the translanguaging method allows them to bridge between the distance which could be there in terms of languaging. Kirsten Rosiers sees translanguaging as a scaffold among teachers and pupils. The many examples she gives in her chapter are really helping to understand her views. Anna Slotte and Maria Ahlholm are looking at the role of translanguaging to acquire concepts. As a pedagogy, translanguaging is opening new doors, and we should look at language ecologies to be able to use it better. Translanguaging is not putting hierarchy on languages, looking at languaging rather than languages. It is a great tool.

It is difficult for me to summarise every single chapter as it would really be too long of a review.
I warmly recommend to any person who has bilingual children or children using another language at home to read this book. It is an eye opener, with many ideas, examples and concepts. 


PS: I am holding workshops on translanguaging – Multilingual Matters will offer a discount on some of their books to those attending them. More info at: info@jeux2langues.com or multilingualcafe@gmail.com